Accueil

Situation

Bourbonnais

la commune

le bourg

Histoire

Géographie

Population

Diaporama

boîte aux lettres

plan du site

Paysages

ROCLES s'inscrit dans la zone du centre du Département de l'Allier, plus connu sous l'appellation de "Centre Bocage Bourbonnais".

Et, en effet, collines et vallons sont occupés par de nombreuses prairies et peu de champs cultivés, le tout coupé de "bouchures" (haies vives) et de bois, l'humidité favorisant l'herbe et les arbres. De nombreux chemins mènent à des fermes isolées.

petit chemin entouré de haies vives

Les parcelles aux formes irrégulières sont calquées sur le relief et les clôtures suivent le fond des vallons ou côtoient les chemins, gravissant en lacets les pentes et collines. L'ensemble forme pendant la belle saison un paysage verdoyant, pittoresque et reposant.

La superficie totale atteint 2 167 ha dont environ 70 ha de bois ou petits taillis.


Relief

Le relief de la commune fait partie d'un ensemble appelé "Plateau Granitique Bourbonnais", comprenant le Plateau primitif de l'Ouest du département et les Collines granitiques du Centre.
Rocles se situe sur la fin de cette zone de collines granitiques qui sont la continuation des collines de Combrailles, prolongement des Monts granitiques de la Marche.


carte géologique de la région de Rocles

A leur entrée dans le département, ces collines dépassent 500m. Elles se développent en formant un S et en s'abaissant progressivement.
A 6 km de Rocles, elles forment le Massif des Côtes Matras (point culminant 464m); un observatoire permet d'avoir un très beau point de vue sur le Nord-ouest du département (jusqu'à Moulins...)


Le mot plateau ne convient guère pour décrire le relief de notre commune qui est une suite de collines et de vallons.

légende de la carte géologique
 

En effet, l'altitude maximum de Rocles est de 452m à l'emplacement des châteaux d'eau du centre médical, alors que le bourg culmine à 375m.

Quant à l'altitude minimum, elle ne dépasse pas 361 m. Par contre, le mot granitique se justifie particulièrement à ROCLES, et l'on rencontre souvent dans les champs, d'énormes blocs de granit.

séparation de paragraphe

Les cours d'eau


La rivière Aumance

Un cours d'eau bien connu, l'Aumance, prend sa source à Rocles dans le bois de Murateau,près du Centre Médical Marie Mercier.
Long d'une soixantaine de kilomètres c'est le principal affluent du Cher.

A Rocles, l'Aumance n'est qu'un ruisseau, au débit irrégulier, mais toujours assez abondant. La nature argileuse du terrain empêchant les infiltrations explique que lors de pluies orageuses, son cours augmente brusquement.

Et son débit est suffisant pour alimenter le plan d'eau de Rocles, près du Bourg.
(grandeur approximative : 1,75 ha)

On trouve, part ailleurs, d'autres petits ruisseaux qui alimentent plusieurs étangs. Ils sont tous empoissonnés et parfois loués à des pêcheurs locaux ou à des citadins.

Les plus connus, à part le Plan d'Eau Communal, sont ceux de La Lande, Les Chaumes, La Busserie, Le Chezeau. Mais d'autres voient le jour assez régulièrement.

En 1852, M.T de JOLIMONT, dans son livre "L'Allier pittoresque" notait sur Rocles :
"Étendue : 2166 ha ; Population :502 h ; maisons : 89 ; on y trouve des étangs très poissonneux";......


séparation de paragraphe

L'agriculture

Les sols, sur ces terrains granitiques, sont peu profonds et pauvres. Sur la commune, donc, peu de "céréaliers". Un seul agriculteur (ayant des terrains sur d'autres communes), peut prétendre à ce titre.

charolais dans les prés

L'élevage tient ici une place prédominant ; avec des bovins (charolais et salers) et des ovins.

On rencontre des sols limoneux des plateaux (voir la carte au-dessus). Terrains, à plat ou en cuvette, argileux et imperméables, difficiles à travailler. La mécanisation de l'agriculture et le drainage permettent cependant actuellement des rendements acceptables.

Ces cultures servent principalement à la nourriture du bétail l'hiver, lorsqu'il est en stabulation.