archives

Vie municipale

Journal 2010

Journal 2011

Journal 2012

Journal 2013

Journal 2014

Journal 2015

Conseil 98-2001

Syndicats 2001

Paul Régerat

Elections

Législatives 2002

Cantonales 2004

Référendum

Législatives 2007

Président. 2007

Municip. 2008

Europeen. 2009

Cantonales 2011

Législatives 2012

Président. 2012

INSEE 1999

Ecole

2008-2009

2010-2011

2012-2013

2013-2014

S.I.A.D

La Com Com 1

La Com Com 2

La Com Com 3

Bocage Sud

Statuts.pdf

SICTOM

Redevance communale

Création TEOM

TEOM depuis 2002

Foot

M.Hélène

Diaporama

 

 

plan du site

Syndicat Intercommunal d'Aménagement
et de Développement

1993: Suite à de longues réunions très fructueuses (1ère réunion le 5 janvier 1993) le SIAD du canton du MONTET (sauf la commune de CHATILLON) a élu son président Monsieur Yves SIMON, Conseiller Général.

Les statuts du SIAD ont été approuvés et déposés le 24 Novembre 1993 à la Préfecture de l'Allier.

Le SIAD est un syndicat à options, chaque conseil municipal choisit ses options. Le Conseil Municipal de ROCLES a opté pour les quatre options présentées par le SIAD.

OPTION 1 : Construction d'une caserne de pompiers sur la
commune du MONTET qui sera opérationnelle début 1995.

OPTION 2 : OPAH (Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat) qui se décompose en deux phases :1ère phase : étude / 2ème phase : mise en oeuvre.

Des permanences sont assurées au MONTET les 1er, 2ème et 3ème mardis du mois, à l'annexe de la Mairie de 10 H à 12 H. Tél :04-70-47-31-04.
Lors de la réunion du 21 Novembre 1994, le Conseil Municipal de ROCLES a décidé de passer à la phase de mise en oeuvre.

OPTION 3 : Elaboration et mise en application d'un contrat de pays avec l'appui d'un animateur.

OPTION 4 : D'une façon générale le syndicat pourra développer toute action visant au maintien et au développement économique du canton du MONTET.



LE SIAD EN 2000

2000 : Ce syndicat présidé par Monsieur SIMON Conseiller Général en est à son second contrat de Pays. Pour le premier qui s'était donné pour objectif de maintenir le tissu économique local, le bilan est particulièrement positif. Les communes, dont ROCLES ont pu bénéficier de l'O P A H : 380 logements ont été améliorés. Le F E L, une aide aux artisans et commerçants, a été attribué à prés de 25 % des entreprises parmi lesquelles figure notre AUBERGE. Tous les bourgs disposent de relais-informations services et de signalisation des principaux services. II faut encore signaler le plan d'aménagement des espaces paysagers avec 20 000 arbres ou arbustes, notre Commune en a largement profité. Le second Contrat de Pays comportera 4 grands axes :

1 - AMÉNAGEMENT: II s'agit de la poursuite des aides à l'aménagement des Bourgs. Notre Commune en a déjà bénéficié et compte à nouveau déposer un dossier pour plantations diverses, destinées à l'embellissement mais aussi au maintien des talus.

Place de Rocles

2 - VIE ÉCONOMIQUE : L'étude réalisée en 1999 doit permettre d'élaborer un plan général d'actions. Un répertoire des commerçants et artisans fera connaître leur activité, un registre sera établi sur papier et disponible sur un site internet. Un recensement des potentialités sera effectué.

3 - PATRIMOINE, CULTURE ET TOURISME : Un inventaire du patrimoine bâti et des sites remarquables sera effectué, relayé par des signalisations à proximité des sites. On parle également d'un circuit à thèmes. Le Festival de Jazz organisé par l'Association "JAZZ DANS LE BOCAGE" qui a son siège à ROCLES recevra une contribution exceptionnelle eu égard à l'engouement qu'il suscite et à l'intérêt autant culturel qu' économique dont il est porteur.
Par ailleurs, une mission d'assistance et de conseil concernant les plantations et espaces verts communaux sera confiée à Monsieur MORET Horticulteur à TREBAN.

4 - ESPACE JEUNESSE ET SPORT: Un grand projet dont Monsieur le Maire du MONTET est à l'origine verra la création d'un ESPACE-CYBER-JEUNES L'objectif sera de mettre les nouvelles technologies à la portée de tous et de développer l'utilisation de l'outil informatique qui va devenir indispensable pour l'avenir. On procède également à une étude de faisabilité pour la réalisation d'une piscine d'été.


séparation de paragraphe

LE SIAD EN 2002

L'année 2001 aura été marquée par l'inauguration d'une des grandes réalisations du S.I.A.D. : l'ESPACE MULTIMEDIA du MONTET.

Le 25 Octobre 2001 de nombreuses personnalités dont Monsieur le Préfet, Monsieur le Président du Conseil Général avaient répondu à l'invitation de Monsieur le Président du S.I.A.D. et des Maires des Communes concernées. Rappelons que cet espace est ouvert à tous, moyennant une cotisation de 100 F pour les adultes et 50 F pour les enfants au Club informatique du MONTET.

Répertoire des artisans
Autre réalisation du S.I.A.D. : La publication d'un répertoire Artisans et Commerçants du PAYS DU MONTET.

La diffusion de ce document a été très appréciée. Il sera particulièrement utile aux familles du Pays du MONTET, mais surtout aux nouveaux arrivants qui pourront se procurer ce répertoire dans les Mairies.


Le Patrimoine n'a pas été oublié dans l'action du S.I.A.D. puisque châteaux, églises et autres monuments historiques seront décrits. L'Association Archiclassique a rédigé les textes et la Société MIE SIGNALOC a réalisé les panneaux. A ROCLES, l'église bénéficie de cette signalisation.

A signaler encore le projet de PISCINE INTERCOMMUNALE qui a fait l'objet d'une étude SOMIVAL. Sa poursuite dépend de l'évolution donnée à l'intercommunalité.

L'AMENAGEMENT DES BOURGS inscrit dans le CONTRAT DE PAYS permet aux communes qui réalisent des travaux dans ce domaine de bénéficier d'une aide.

L'opération AMELIORATION DE L'HABITAT est reconduite pour cette année. On peut contacter les services du PACT ARIM au MONTET : Tel : 04 70 47 31 04.
Le S.I.A.D. a également déposé un dossier dans le cadre de l'opération de la DATAR « Créer et Vivre en MASSIF CENTRAL » qui vise à permettre la reprise et le développement des activités économiques.

Quant au programme LEADER +, le S.I.A.D. est toujours concerné. La coopération intercommunale a montré qu'elle était indispensable. La loi du 12 juillet 1999 souhaite la renforcer. Les décisions concernant l'intercommunalité seront prises après les élections, la définition du périmètre communautaire appartient à Monsieur le Préfet.

haut de page Haut de page

séparation de paragraphe

Le répertoire des artisans, commerçants
et services du Pays du Montet

Vous pourrez trouver ce répertoire dans les mairies des dix communes adhérentes du SIAD, c'est-à-dire : Châtel de Neuvre, Cressanges, Deux-Chaises, Le Montet, Meillard, Rocles, Saint-Sornin, Le Theil, Treban et Tronget.

Logo du Siad

Les élus du Syndicat Intercommunal d'Aménagement et de Développement (SIAD) du Pays du Montet ont décidé de faire éditer ce premier répertoire afin de montrer l'importance de la vie économique des entreprises existantes dans leurs dix communes.

Une étude récente a étéconduite par le SIAD auprès des artisans, commerçants et services du Pays du Montet. 121 acteurs locaux ont participé à cette réflexion et vous trouverez leurs références dans ce répertoire.


Répertoire des artisans

Un tel effectif signifie une présence moyenne de 12 entreprises par commune. Le répertoire des Artisans, Commerçants et Services du Pays du Montet est destiné à renseigner les habitants et nouveaux résidents. La vie dans cette région rurale est particulièrement agréable. Pour lui conserver tous ses atouts, il convient de s'adresser à celles et à ceux qui ont choisi ce territoire pour y développer leurs activités économiques de proximité.

Ainsi, le SIAD agit pour la sauvegarde de notre tissu rural qui concerne notre jeunesse, nos actifs, nos demandeurs d'emplois et nos retraités. La production de ce répertoire a fait l'objet de financements de la part du Conseil Régional d'Auvergne dans le cadre du deuxième Contrat de Pays du Montet et de l'Europe, programme Leader II "Pays des Bourbons". L'autofinancement a été assuré par les dix communes membres du SIAD.


haut de page Haut de page

séparation de paragraphe

L'Intercommunalité.

La Loi Chevènement du 12 Juillet 1999 a instauré les communautés de communes ( ou Com-Com ). Elle consiste à inciter les communes à se regrouper afin de disposer de plus de moyens pour assurer un développement économique cohérent.

Le périmètre d'une Com-Com doit assurer une continuité territoriale et sans enclave, c'est à dire que toutes les communes doivent obligatoirement se toucher et qu'aucune commune non adhérente à la communauté ne peut être enclavée au milieu des autres communes.

Aucune date butoir n'est fixée pour la constitution des Com-Com ; par contre les communautés d'agglomérations (Moulins, Montluçon, Vichy) devaient être effectives au 1er Janvier 2001.

Schématiquement, la constitution d'une Com-Com se déroule de la manière suivante :
une ou plusieurs communes délibèrent pour établir un périmètre et élabore des statuts qu'elles déposent à la Préfecture qui dispose de 2 mois pour fixer un périmètre (qui peut être différent de celui proposé) et le soumettre aux différentes communes concernées. Les conseils municipaux ont alors 3 mois pour accepter ou refuser le projet. La décision finale est prise à la majorité qualifiée (deux tiers des CM représentant au moins la moitié des habitants ou la moitié des CM représentant au moins les deux tiers des habitants). A ce moment le Préfet valide le périmètre et les statuts, la Com-Com devient effective au 1er Janvier de l'année suivante.

Dans notre secteur (ailleurs aussi dans le département) la construction des Com-Com se déroule plutôt dans la confusion : des communes se retrouvent dans plusieurs périmètres et d'autres sont laissées pour compte.

Le 16 Novembre 2000 les communes d'Autry-Issards, Châtillon et Ygrande représentant les trois cantons concernés délibèrent sur un projet de périmètre comprenant Agonges, Autry, Bourbon, Buxières, Châtillon, Franchesse, Gipcy, Marigny, Meillers, Noyant, Rocles, Saint-Aubin, Saint-Hilaire, Saint-Menoux, Saint-Plaisir, Saint-Sornin, Tronget, Vieure et Ygrande soit 19 communes, total porté récemment à 21 communes avec Le Montet et Louroux-Bourbonnais. Cette Com-Com prendrait le dénominatif de Communauté de Communes en BOCAGE BOURBONNAIS et le siège serait Bourbon l'Archambault. Nous décidons de coopérer à l'élaboration des statuts de cette communauté et assistons régulièrement aux réunions.

Le Président du S.I.A.D du Montet propose une Com-Com avec les huit communes restantes Cressanges, Deux-Chaises, Le Montet, Meillard, Rocles, Saint-Sornin, Treban, Tronget.
Châtel de Neuvre et Le Theil souhaitant rejoindre Saint-Pourçain.

Le Maire de Rocles rappelle la délibération prise à l'unanimité par le CM de Rocles le 13 Juillet 2001 : « Après en avoir délibéré le conseil municipal serait favorable à la création d'une Com-Com centrée sur le Pays du Montet. Dans le cas où aucun projet cohérent ne verrait le jour sur ce territoire, le Conseil Municipal souhaiterait se rapprocher de la Com-Com en Bocage. »

En conséquence nous souhaitons œuvrer à la création d'une Com-Com sur le PAYS DU MONTET mais continuerons de travailler au sein d'EN BOCAGE au cas où...

En raison de la situation actuelle et tenu à son devoir de réserve et d'impartialité politique le Préfet ne prendra pas de décision avant les élections législatives, c'est à dire Juillet 2002.

haut de page Haut de page


Suite de l'historique de la Communauté de communes